jeudi 14 mai 2009

Les aventuriers de l'hotel perdu

Plage noire. Parangtritis. Le ciel etait menacant, un mauvais presage s'annoncait (ou pas).

Deux aventuriers assoifes de decouvertes se retrouverent sur une plage deserte. Le vent soufflait, la pluie tombait, mais il leur en fallait plus pour se decourager.

Ils avancerent vaillament vers les falaises, en esquivant habillement les detritus (et les crabes sidaiques). Des sons etranges attirerent leur attention. Ils semblaient provenir de la montagne sauvage se dressant devant eux.
En approchant, un portail menant sur un escalier tailles a meme la roche se devoila. Des lions de pierre en garder l'entree.
Des kilometres de marches se presentees a eux. Vas y qu'ils les grimperent les doigts dans le nez (Edouard suggerait les doigts dans le .... mais apres un debat houleux, nous garderons le "nez")
Des lanternes brisees, des arbres calcines, des statues brouillees, des bananes flambees, des cadavres recroquevilles ponctuait l'allee (c'est juste parceaue ca rime en "e", en verite y avait juste des statues cassees)

A bout de souffle (rien a voir avec Godard) arriver au sommet, mais qu'est que que (Illegueugueu) devant nos yeux ebobilles (sophie est persuadee que ce mot existe) TADAAAAAAAAAAAM: the unname hotel (l'hotel sans nom pour camille)
Plusieurs chemins s'ouvraient a eux, bordes de maisons et recouvert de vegetation (et de fleurs chouchous).
La chaleur, assomante, les accables. Ils crurent a un mirage quand des silhouettes se mirent a crier, hurler, rugir en un dialecte inconnu. Ils commencerent a fuir quand Sophie, grace a sa connaissance poussee des langues discerna un "hello".

Bon, on vous la fait courte, les mecs etaient sympa en fait, ils apprirent a nos heros aue la ville etait a deux kilometre de la, apres le chemin escarpe.
En gros, on est alle dans la foret, on a vu une vache, un village, des gens, meme que c'etait hyper perilleux et extraordinaire comme aventure.

FIN

Generique
interprete par Zazie (speciale dedi a Oso)
Sur la plage abandonnee
Ni coquillages ni crustaces
Juste des detritus sous mes pieds
On se croirait presque a Calais

Bonus: on a fait du cerf-volant et des chateaux de sables. Bande de gros gamins

Posté par ohlessinges à 14:50 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Les aventuriers de l'hotel perdu

    Han mais on parle de Sophie ET de Edouard à la troisieme personne ! mais qui écrit ?!

    pas encore de peripeties avec des moustiques ?

    Posté par shlo, vendredi 15 mai 2009 à 01:35 | | Répondre
  • indiana jones

    Je voudrais étre une petite souris pour voir mon fréro entrin de se la jouer aventurier.C est comme Sim faisant partie d'un défilé Chippendales.Mais , Doudou , tu dois faire attention aux étrangers surtout si ils ressemblent à des Zazous (dixit Maman) . Et granf fou raméne-nous un souvenir , style une statuette (Made in China) ou un T-Shirt (I love Indonésia) et Audrey voudrait bien que tu lui raménes un catalogue de fringues indonésiennes.
    De gros bisous à vous et profites en bien . On suit vos aventures !!!!!!!

    Posté par eliamaudrey, vendredi 15 mai 2009 à 17:59 | | Répondre
  • les pourits

    ha ha ha!!!!bon je ne vais pas debatre sur le fet que je sois ou pas un aventurier....mais quand meme!!!sinon pour ce qui est des souvenirs...pour Audrey tous simplement NON,elle ne le merite pas....je sais,je suis pourit....je vais voir ce que je peux faire.
    je vous laisses les pourits...bisous

    Posté par edouard, dimanche 17 mai 2009 à 12:06 | | Répondre
  • je dois avoir environs 26 piqures sur les pieds, et uniquement sur les pieds. moustiques fetichistes?

    nous ne faisons plus qu'un, c'est notre cerveau commun qui ecrit

    Posté par sophie, dimanche 17 mai 2009 à 12:50 | | Répondre
Nouveau commentaire